Le sauveteur secouriste du travail (SST) est un salarié de l’entreprise. Son rôle est de porter les premiers secours à toute victime d’un accident du travail ou d’un malaise, mais aussi d’être acteur de la prévention dans son entreprise. Pour cela, il doit être régulièrement formé. Quelques repères pour devenir sauveteur secouriste du travail et actualiser ses compétences.

Á qui est destinée cette formation et quels sont ses objectifs ?

Tout salarié peut devenir sauveteur secouriste du travail sans prérequis particulier, à l’issue d’une formation. Elle permet de :

  • maîtriser la conduite à tenir et les gestes de premiers secours (mettre en sécurité la personne accidentée, réagir face à un saignement ou un étouffement, utiliser un défibrillateur…),
  • savoir qui et comment alerter dans l’entreprise ou à l’extérieur de l’entreprise,
  • repérer les situations dangereuses dans son entreprise et savoir à qui et comment relayer ces informations dans l’entreprise,
  • participer éventuellement à la mise en œuvre d’actions de prévention et de protection.

Comment maintenir et actualiser ses compétences ?

Tous les 2 ans (24 mois de date à date), une mise à niveau des compétences SST du salarié est nécessaire. Ce recyclage est organisé sur une durée de 7 heures, où les compétences du salarié sont de nouveau évaluées. Il permet d’actualiser et de maintenir ses compétences de SST pour une nouvelle durée de 24 mois.

Formation continue SST ou le MAC SST permet de maintenir les compétences de votre personnel aux gestes de premiers secours de vos SST. Ce MAC SST a pour but de maintenir les compétences du SST, définies dans le référentiel de formation, à un niveau au moins équivalent voir supérieur à celui de sa formation initiale.

 

 

Quelle différence entre le SST et le PSC1 ?

Le SST est une formation professionnelle liée au monde du travail. Elle ne peut être envisagée que si l’entreprise là fait passer à son salarié.Le programme est à peu près le même pour ce qui concerne la prise en charge des victimes mais le Secouriste du travail est surtout formé aux risques liés à son activité. Le moniteur insistera plutôt sur les brûlures si il forme des chauffagistes, plutôt sur les hémorragies et les plaies s’il forme des ouvreurs d’huîtres, plutôt sur le massage cardiaque s’il forme des électriciens etc.

Les deux sont-ils équivalents ?
Oui et non.L’équivalence n’est pas évidente dans les deux sens. Quelqu’un qui possède le SST peut se prétendre titulaire du PSC 1 mais pas le contraire. Une personne titulaire du SST peut par exemple passer une formation secouriste qui nécessite d’être titulaire du PSC 1 (sous réserve que son SST soit à jour de recyclage). Par contre, pour avoir l’équivalence SST, un titulaire du PSC1 devra suivre la partie « risque spécifique » liée à son métier. Ce Module de formation complémentaire dure au minimum quatre heures. Attention cela n’est valable que pour les titulaires du PSC1. En effet, la circulaire de 2007 précisait que ce module de 4 heures s’appliquait aux AFPS passés il y a moins de deux ans, ce qui aujourd’hui (fin 2009) n’est plus (mathématiquement) possible.